L’histoire de Toulouse en quelques lignes

L’histoire de Toulouse en quelques lignes

Située dans la Haute-Garonne (31), Toulouse est une des communes de France qui est riche en histoire. La Ville rose nous plonge dans son univers… Découvrez son histoire avec DNA Propreté & Services, société de nettoyage de bureaux, locaux, industrie, désinfection …

La Ville rose au fil des siècles :

De la préhistoire au Moyen Âge

Dès le Paléolithique inférieur, les environs de Toulouse furent déjà occupés. On a notamment trouvé des traces d’occupation sur la rive gauche, à Villeneuve-Tolosane et à Saint-Martin-du-Touch et dans le quartier des Récollets.

Depuis, de plus en plus d’habitants se sont installés dans la vallée, de part et d’autre des 2 rives. La première peuplade fut une tribu celte du nom les Vosques Tectosages. Les Romains arrivent par la suite et fondent « Tolosa ». Jusqu’à l’arrivée du Moyen Âge, les Wisigoth, les Mérovingiens, les Francs, les Vandales, les Sarrasins et bien d’autres se sont succédé pour occuper la ville.

Au IXéme siècle, les comtés de Toulouse prennent le pouvoir. La ville s’enrichit et s’embellit au fil des siècles. À la fin du XIIème siècle, elle obtient la municipalité. À partir de 1217, elle devient une ville marchande. En 1444, elle devient capitale provinciale et construit un parlement.

Des Temps modernes jusqu’à aujourd’hui

En 1463, pendant la Renaissance, l’histoire de Toulouse fut bouleversée par un grand incendie réduisant à néant les 2/3 de la cité. Toutefois, le commerce du pastel a sauvé la ville et la confère une grande prospérité. Beaucoup ont profiter de l’occasion comme les Capitouls, les marchands et les parlementaires qui n’ont pas hésité à construire de somptueux hôtels tels que l’hôtel Assézat.

Ceci n’a pas duré à cause de l’arrivée de l’indigo, un produit venu des Indes mettant fin à l’activité et à cause des plusieurs guerres de religions qui se sont enchaînées par la suite. C’est au XVIIIéme siècle que la ville reprenne de nouveau les ailes et ce, grâce à la production de blé et son commerce sur les canaux du Midi et de la Brienne.

Entre temps, la ville fut occupée par les troupes allemandes et libérée seulement en août 1944 après des combats violents.

Parlant de révolution industrielle :

Au XIXème siècle, contrairement aux autres grandes villes françaises, Toulouse ne connaîtra pas de véritable révolution industrielle. Un déclin politique, démographique et économique se fera voir en contrepartie.

Ce n’est qu’à partir de la 1re Guerre Mondiale qu’elle a créé la fameuse Aéropostale, puis après le Sud-Aviation, aujourd’hui appelé l’Aérospatiale. Ce penchant sur l’aéronautique fut la clé du renouveau de la Cité, surtout économiquement parlant.

Devenue siège de la construction d’Airbus, mais aussi spécialisée dans la chimie, l’électronique et les biotechnologies, Toulouse attira de plus en plus d’habitants, notamment des étudiants. Cette population étudiante, en constante évolution, a permis de faire développer positivement la ville. Au début des Trente Glorieuses, elle s’impose même dans le top 8 des villes les plus importantes de France. De nos jours, avec plus de 700.000 habitants et avec de nombreux projets d’urbanisme, l’avenir économique de Toulouse semble être des plus prometteurs.